17 octobre 2017

Actualités juridiques

Carton rouge au JDD

19 sept 2011 à 11h37 par Christophe Landat
Dans son édition du 18 septembre 2011, le Journal du Dimanche titre en première page sur DSK : "DSK divise les français". Evoquant ses futures explications au 20h de TF1, le journal consacre ensuite ses deux premières pages à l'histoire de Dominique STRAUSS KHAN et à son rendez-vous avec Claire Chazal le soir-même... et Stéphane Johany écrit une grosse bêtise...
Et cette grose bêtise on peut la lire en page 3 sous le titre " L'enquête BANON est bouclée". Le journaliste écrit ceci : "Le Parquet fera-t-il l'économie d'une confrontation entre la jeune romancière  et l'ancien patron du Fonds Monétaire International? Ou plutôt pourra-t-il éviter de nommer un juge qui organisera, lui,  cette confrontation dans une affaire qui plus est ultra médiatisée? Mais saisir un juge donc ouvrir une information judicaire, demande à reconnaître qu'une infraction a été commise et qu'elle n'est pas prescrite... (...)".

On commencera par rappeler que le Parquet ne "nomme" pas les juges d'instruction, il sollicite de leur part qu'ils instruisent sur des affaires grâce à des réquisitions. Libre au juge ensuite d'accepter d'enquêter ou non.

Le carton rouge concerne l'affirmation selon laquelle la saisine d'un juge d'instruction consisterait à considérer qu'une infraction a bel et bien été commise. Lorsqu'on est au stade de l'enquête, on s'interroge, on cherche la vérité. Si on "reconnait qu'une infraction a été commise", alors le juge d'instruction n'a plus qu'à prendre sa canne à pêche et aller taquiner la truite saumonée sur l'Aubrac...

Même une mise en examen n'est pas le signe d'une culpabilité avérée (voir mon post : "la mise en examen, qu'est-ce que c'est?")

Dommage que nos grands quotidiens ne soient pas plus rigoureux quand il s'agit de traiter de procédure pénale.
 

 

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.