22 juin 2017

Actualités juridiques

Avocat, Jean, Baskets... et Mac!

08 mars 2012 à 09h23 par Christophe Landat
 

"Pré-sen-tez vous!!!!" Tel est le mot d'ordre de mes anciens clients, ceux qui m'ont fait confiance et qui m'ont consulté via Internet. Je confesse les avoir consulté à mon tour pour connaître les mystères du parcours de la consultation d'avocat en ligne. Pourquoi choisir tel site plutôt qu'un autre, tel avocat plutôt qu'un autre, comment choisit-on, à partir de quels critères? Vaste question dont on ne peut avoir qu'une vague idée quand on a pas recours à une véritable étude de marché. Faut-il tout dire sur soi pour inspirer confiance?...


J'ai donc, un peu avec réticence en raison d'une légitime volonté de préserver ma vie privée, cédé à ce besoin d'information du client. Depuis hier 4 nouvelles vidéos sont en ligne qui viennent expliquer pèle mêle et de manière succincte mon parcours, la genèse de l'idée du site, la méthode de travail pour rédiger une consultation en ligne juridique digne de ce nom et les avantages d'une consultation en ligne par rapport à une consultation au cabinet.

Croyez-moi, il y aurait eu de quoi faire un bêtisier avec la multitude de prises qui a été nécessaire à la réalisation de ces vidéos... 

Il semblerait que l'adaptation de l'avocat aux nouveaux médias passe aussi par un nouveau mode d'exposition : la prestation en ligne suppose (impose?) un plus grand effort sur l'information du public. On ne peut pas se cacher derrière son site et allumer des cierges en espérant que les clients consulteront comme ils viennent parfois toquer à la porte de votre cabinet.

Il faut plus, il faut mieux...

C'est sans doute cette nouvelle forme d'exposition banalisée par les réseaux sociaux tels Facebook ou Twitter qui rend aujourd'hui commun le fait de pouvoir connaître un bout de vie d'une personne inconnue, simplement en tapant son nom dans Google.

Ne pas se cacher, en dévoiler un peu sur soi, permettre aux gens de vous connaître, de mieux connaître le métier aussi. Dont acte. Encore faut-il déterminer les limites à ne pas dépasser : professionnellement nous sommes tenus par une déontologie. Elle commande d'ailleurs aussi (en principe...) que nous adoptions un comportement "civilisé" dans notre vie quotidienne.

Porter jean et baskets n'est par exemple par forcément bien vu par tous les confrères et notamment les plus anciens. Mais que voulez-vous, déjà à l'Ecole des Avocats, je m'étais fait rappelé à l'ordre pour être venu un bermuda en cours... crime de lèse majesté chez nous!

On est pourtant mieux pour bosser en Jean/baskets qu'en costume/cravate. Le Friday Wear ça marche aussi les autres jours de la semaine... question de mentalité! Evidemment on ira pas plaider en baskets, ça ne se fait pas. Simple respect vis à vis du Tribunal. Pas plus qu'on ne reçoit un client ainsi chaussé - sauf à bien le connaître. Pour un rendez-vous client, il est donc recommandé de se déguiser en avocat, costume sombre, richelieu aux pieds et noeud Windsor pour la cravate... Tous les stéréotypes rassurants pour le client doivent être réunis.

Et si 2012, marquait l'avènement de l'avocat "2.0"? (seuls les Geeks me comprendront sur ce point...).

Un avocat qui bosse sur un Mac (comme moi...), porte des jean (comme moi), roule en Porsche (et zut... pas comme moi...)?... Ou de manière plus prosaïque, s'il existait en fait une place pour une nouvelle génération d'avocats, plus proche dans leur quotidien professionnel de leur véritable identité que de celle qu'impose parfois l'imaginaire de la clientèle? Briser la glace avec le client fait peut être partie des objectifs à atteindre pour qu'il se sente à l'aise et se livre complètement à son avocat sur son projet, ses litiges en cours ou à venir. La tenue vestimentaire véhicule des codes qu'on ne peut nier. Se conformer à ce qu'on est plus qu'à l'image d'Epinal véhiculée sur le métier c'est donc peut être aller dans le bon sens.

 Et puis franchement, elles sont pas belles mes Jordan's?!



 
 

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.