21 août 2017

Actualités juridiques

Quand les parlementaires français s'assurent une reconversion en catimini avant les élections législatives...

05 avr 2012 à 19h09 par Christophe Landat
 « les personnes justifiant de huit ans au moins d’exercice de responsabilités publiques les faisant directement  participer à l’élaboration de la loi sont dispensées de la formation théorique et pratique et du certificat d’aptitude à la profession d’avocat  ».

C'est par ces mots qu'un Décret du 4 avril 2012 pris en catimini autorise nos chers parlementaires - voire leurs assistants et tous ceux qui rentreront dans cette notion particulièrement approximative qu'est "l'exercice de responsabilités publiques" - à pouvoir embrasser la profession d'avocat sans examen!

Quand on voit l'incapacité des parlementaires à écrire correctement la loi et les énormités qu'ils sortent dès qu'ils évoquent des thématiques juridiques, on ne peut que s'agacer de cette "passerelle".

Quant aux étudiants qui en sont à leur 7ème ou 8ème année de droit et qui s'apprêtent à passer le Certificat d'Aptitude à la Profession d'Avocat, et bien que les plus nuls d'entre eux se rassurent, s'ils se gaufrent à l'examen, il leur restera l'Assemblée Nationale ou le Sénat ou toute autre brumeuse "exercice de responsabilités publiques" pour porter un jour la robe.

Mais qui cela intéressera-t-il en cette période électorale... bien joué....

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.