22 juin 2017

Actualités juridiques

Acquitator... Maître DUPOND-MORETTI

17 mai 2012 à 10h56 par Christophe Landat
  


A chaque corps professionnel ses références. Eric DUPOND-MORETTI en est incontestablement une pour les avocats  pénalistes. Ce dernier vient (encore...) d'obtenir un acquittement dans le dossier en appel d'Antonio FERRARA (voir le lien vers LE PARISIEN)


Il faut avoir plaidé aux assises (je ne l'ai fait que 4 fois, autant dire jamais...) ou y avoir été juré, pour savoir comme il est difficile d'emporter un verdict d'acquittement. J'ai beau avoir la spécialisation en droit pénal, j'ai coutume de dire qu'être avocat aux assises est un métier à part entière.

Ce qui distingue cependant Maître Eric DUPOND-MORETTI d'autres confrères eux aussi très médiatiques, c'est sa parfaite et totale maîtrise des textes. Avant d'être une présence, une voix, c'est un professionnel du droit compétent.

Il véhicule avec lui désormais certaines légendes urbaines du Barreau comme celle-ci, qui m'a été rapportée par un élève-avocat qui assistait à un cours que je donnais à l'Ecole des Avocats de Montpellier l'année dernière : en stage dans un cabinet d'avocat en Avignon, il a pu assister à un procès d'assises où le Nordiste plaidait. Alors que la Présidente des assises du Vaucluse lui donne la parole pour sa plaidoirie, il explique, solennel, à la Présidente qu'il a un problème car son téléphone portable lui a été dérobé pendant la suspension d'audience.

La présidente s'étonne de cette situation et lui indique que ce n'est cependant pas le problème de la Cour. L'avocat lui rétorque alors que c'est son problème à elle, puisqu'elle est, selon lui, à l'origine de ce vol!!!

Furieuse, la présidente menace alors le conseil et lui enjoint de revenir sur ces affirmations publiques. Ce que fait semble-t-il l'avocat en précisant à l'attention des jurés pour commencer sa plaidoirie : "maintenant, vous savez l'effet que cela fait d'être accusé à tort!".

Je ne doute pas de la véracité de ce récit qui m'a été rapporté en aparté par un élève devenu lui-même avocat depuis.

Cette alchimie parfaite entre science juridique, culot, intelligence et instinct ne s'apprend pas dans les livres. On l'a ou on ne l'a pas. Sans doute n'est-il pas parfait notre Chti'mi, sans doute...

Mais à chaque métier ses figures. Incontestablement le talent et le sérieux d'Eric DUPOND MORETTI grandit le métier d'avocat quand tant d'autres le salissent.  et le Gravelinois de naissance que je suis repense à ce que qu'aurait pu dire son ancien mineur de fond de grand-père dans ce patois qu'il parlait si bien :  "ch'est l'ouvrache ed chacun qui profite à tertous !".


Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.