21 août 2017

Actualités juridiques

Libération franchit la ligne jaune avec sa une "Casse-toi riche con"

10 sept 2012 à 08h53 par Christophe Landat


De passage ce matin devant un kiosque à journaux, je tombe en arrêt devant cette une du journal Libération affichant en gros l'image de Monsieur BERNARD ARNAULT et ce titre : "Casse toi riche con".  Tout le monde comprendra l'allusion au "casse toi pov' con" de l'ancien Président de la République.

Pas besoin d'être grand clerc pour savoir que la rédaction de Libération a franchie la ligne jaune. L'article 29 de la loi 29 juillet 1881 prévoit que "Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l'imputation d'aucun fait est une injure.".

La qualification pénale ne fait ici aucun doute. Si Libération est attaqué, il sera condamné. Reste qu'on ne fait pas ce genre de une sans avoir calculé le risque financier. Celui-ci est ridicule s'agissant de l'amende (12000€ maxi) pour un quotidien comme Libération, en revanche le calcul peut devenir plus lourd sur le plan des dommages-intérêts.

Reste la méthode : riche ou pas, c'est un homme qu'on insulte, avec une famille et un honneur. Tenter de la sorte de salir publiquement quelqu'un, quelques soient les griefs qu'on a par ailleurs contre lui, dénote une certaine forme de haine, malsaine, dérangeante. Réflexe de défense, déformation professionnelle, je ne sais. Je trouve la démarche en tout cas écoeurante.

Qu'on ne s'y trompe pas, une soustraction a été faite avant d'autoriser la Une : amende+dommage-intérêts - condamnation =...profit retiré des ventes.

Ou quand une logique de pognon prétend en dénoncer une autre...
 
 

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.