21 août 2017

Actualités juridiques

DEVILL'S ATTORNEY : le jeu vidéo déjanté où l'on incarne un avocat!

01 oct 2012 à 09h44 par Christophe Landat
  

Oublier les clés du cabinet un lundi matin, ça peut finalement avoir du bon! Car sur le chemin pour les récupérer, j'ai compulsé les news techno grâce à APPY GEEK sur mon S2 et je suis tombé sur cette nouvelle émamanant de FUN TOUCH : DEVILL'S ATTORNEY, "l'avocat du diable" pour les plus réfractaires à l'anglais d'entre vous, est un jeu qui va sortir le 11 octobre prochain. Mais c'est quoi ce truc!?


Et bien ça m'a tout l'air d'être un jeu tout à fait sympa... qu'il me tarde d'essayer pour vous donner mon sentiment!

Ceux qui me lisent pour la première fois s'interrogeront probablement sur la raison d'un tel article sur un blog à vocation juridique... Mais en revanche, ceux qui me suivent maintenant depuis un an (il y en a au fait?...) savent que je ne déteste rien plus que l'image poussiéreuse de notre profession. Alors pourquoi se priver de parler de quelque chose d'original sous prétexte qu'il ne s'agit pas de la dernière loi pondue par nos parlementaires (pas fun du tout) ou de la dernière jurisprudence qu'il faut absolument connaître (encore moins fun...)?

Enfin tant qu'à prétendre vouloir pratiquer le Droit des NTIC, ce qui est mon cas, autant en matrîser les pratiques elles-mêmes, ça aide singulièrement à comprendre ce que racontent les clients. Je referme la parenthèse et j'en viens à mon propos et à la présentation de mon confrère numérique Max Mc MANN. Il a l'air redoutable...




Une confidence : oui les avocats jouent aux jeux vidéos! Un truc de fou! Bref, l'idée est tout à fait sympa et semble d'après le petit trailer que j'ai pu voir, être basée sur la pratique du droit accusatoire et non inquisitoire, caractéristique du droit anglo-saxon  (vous voyez qu'on en fait du droit!).

Pour faire simple et vraiment très court, le juge dans ce type de procédure est très en retrait et se contente d'assurer le respect de la loi dans le cadre des débats : ce sont les parties qui mènent le procès sous son contrôle. Dans le système inquisitoire, c'est le juge qui dirige tout... mais alors vraiment tout, réduisant souvent les avocats au rôle de plantes vertes plaidantes. Et j'exagère à peine le trait. Notre système est un "mix" des deux avec une nette dominante inquisitoire, héritage historique oblige... J'invite ceux que ça intéresse à aller compulser des ouvrages de droit canon pour en savoir plus sinon je vais devenir très ennuyeux (... et non il ne s'agit pas d'un droit enseigné par de très jolies filles...).

En tant qu'avocat spécialiste en droit pénal, je dois dire qu'une adaptation d'un tel jeu à notre système juridique (même en le caricaturant ce qui est forcément le cas pour un jeu) le rendrait sans doute... très chiant. Désolé, le mot est lâché. Dommage quand même car je me serai bien vu diriger un DUPOND MORETTI reconstitué en 3D : à défaut d'en avoir le talent, l'exercice eut été pour le moins amusant!

Bref, je teste le jeu dès que ça sort et promis, je joue les gamers en vous faisant un petit topo sur ce que j'en ai pensé!

Pour la petite histoire, je suis également membre élu du conseil de l'ordre des avocats du Barreau de Montpellier et Président de sa commission Nouvelles Technologies. Il rentrait donc clairement dans mes attributions de faire suivre le lien vers cet article de FUNTOUCH à tous les membres du conseil de l'Ordre de mon Barreau et à mon Bâtonnier, non? Et bien c'est chose faite! 

En attendant la prise en main du jeu, je ne résiste pas au plaisir de vous livrer un petit trailer trouvé également sur FUNTOUCH  :




 

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.