20 octobre 2017

Actualités juridiques

Les 10 arguments de plaidoirie d’avocat qu’il faut savoir décrypter à l’audience pénale.

22 mars 2014 à 10h49 par Christophe Landat


Les avocats ont dans leur besace certaines phrases types qui permettent de les tirer des situations délicates. Petit bréviaire non exhaustif de ce qu'il faut savoir lire entre les lignes... sur le mode satirique...
  1. "Vous apprécierez Monsieur le Président" : « J’ai peut être dit ou fait une connerie dans la procédure, ne le dites pas trop fort mon client est dans la salle »
  2. "Je porte la parole de mon client Madame le Président" : « J’ai pas le choix, les conneries que je plaide c’est juste parce que mon client m’oblige à les plaider et qu’il est assis derrière moi au premier rang »
  3. "Je demande la clémence du Tribunal" : « mon dossier est pourri, mon client est foutu et mes confrères vont se foutre de moi dès que je serai sorti de la salle d’audience : pitié pour moi… »
  4. "Je parle sous le contrôle du Parquet" « si je dis une connerie juridique et que le Parquet est aussi nul que moi de toute façon ça se verra pas puisqu’il me coupera pas la parole »
  5. "Vous condamnerez ni plus qu’il n’est juste, ni moins qu’il n’est nécessaire" : « OK vous aller envoyer mon client au trou, mais pas trop longtemps, soyez chic»
  6. "La plaidoirie de mon confrère était comme l’épée de Charlemagne : longue et plate" : « mon confrère, comme d’habitude, a plaidé comme une merde »
  7. "Je suis à la disposition du Tribunal" : «on passe le dossier quand vous voulez, j’ai pas envie de bosser et plein de monnaie pour la machine à café ce matin»
  8. "Mon client dispose de sérieuses garanties de représentation" : « j’ai tous les faux requis : promesse d’embauche bidon, promesse d’hébergement achetée 20€ sur le marché aux puces par mon client, publication des bans du mariage blanc etc… »
  9. "Je demande le renvoi sur intérêts civils" : « mon boss m’a collé ce dossier sur le dos y’a 20 minutes, j’y comprends rien… Soyez cool donnez moi quelques mois »
  10. "Je ne serai pas inutilement long" : « Je sais bien que ma plaidoirie vous vous en foutez comme de l'an 40 et que la décision est déjà prise, mais laissez moi au moins faire comme si la défense existait un peu »

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.