20 octobre 2017

Actualités juridiques

Avocats blogueurs : les meilleurs solutions de repli après la fin de la plateforme dédiée.

07 avr 2014 à 11h22 par Christophe Landat



L’initiative était à l’origine intelligente et pour une fois innovante dans dans notre profession : offrir la possibilité aux confrères d’avoir leur propre blog.
 
Nombreux sont ceux qui s’en sont emparés et on a enfin pu voir les avocats sous un jour différent. La pratique juridique et judiciaire est un peu sortie des livres et revues spécialisés. Les gens ont pu découvrir qu’il y a avait une vie après le cabinet.
 
Et patatra… Du fait d’une mauvaise réalisation de l’initiative, les confrères ont été confrontés au pire cauchemar de l’homo-numéricus : l’extinction digitale… N’importe quel développeur, n’importe quel utilisateur de plateforme de données vous le dira : un des points essentiels dans le numérique, c’est la préservation, la récupération, la transposition des données.
 
C’est d’ailleurs un enjeu majeur des contrats informatiques : quid de mes données si demain je me fâche avec le cocontractant ? S’il fait faillite ? Imaginez Airbus vendant ses avions mais ne se préoccupant pas des moteurs de l’avion dans la transaction…
 
Cette mésaventure, c’est aussi l’histoire du RPVA et ses 4MO, son interface digne des années 2000, l’absence de solution « Drag & Drop » (glisser/déposer) pourtant répandue dans chaque plateforme de Worflow sécurisées (Azendoo, Wimi…), c’est un boîtier matériel et une clé usb quand consulter son dossier fiscal se fait par un simple certificat numérique sans hardware, quand consulter ses comptes en banque se fait par login et mot de passe…
 
Bref.

Vieux reproche, vieille histoire et question toujours similaire : dans un pays où l’excellence technologique déborde de nos cités, où allons-nous donc chercher nos prestataires au sein de la profession ?!
 
Alors quelles solutions de repli pour ces confrères à la plume acérée, au verbe altier ? Revue de détails, non exhaustive.
Comment faire pour que leur activité numérique ne soit pas découragée ? L’œuvre de vulgarisation juridique qui a été la leur est remarquable. En terme de communication, les blogs d’avocats ont permis de désacraliser notre profession et de nous rapprocher  du public.
 
De manière très clair, j’invite les confrères qui me liront à délaisser les solutions spécifiques ou réservées aux avocats pour se tourner vers des solutions grand public ayant fait leur preuve.
 
Cessons de penser que ce qui convient au plus grand nombre ne peut  nous convenir. C’est une idée erronée.
 
Wordpress fait parti des références du web en matière de blog. Son utilisation relève du traitement de texte et vous trouverez toujours, en vidéo ou dans les forums les réponses aux soucis qui vous empêchent éventuellement d’avancer.
 
On peut signaler aussi Dotclear parmi les références du marché ou encore Overblog et Tumblr (moi j’aime bien celui-là…). Les utilisateurs de Gmail pourront se diriger vers Blogger, ce dernier appartenant à Google. La création du blog n’en sera que grandement facilité.
 
Très souvent ces solutions répondent aux exigences du « responsive design » c’est à dire que le contenu des pages s’adapte automatiquement aux smartphones, tabettes ou ordinateurs selon le mode de consultation. Plutôt sympa quand on sait que l’ordinateur perd chaque jour du terrain sur le smartphone pour la consultation des contenu multimédias. Autre point à ne pas négliger : coupler votre blog aux réseaux sociaux. Chaque article sera ainsi automatiquement twitté ou mis en ligne sur votre page Facebook. On parle là des solutions les plus simples, mais qui peuvent vous permettre d'accroître un peu plus votre audience.

Malheureusement, la fin de la plateforme dédiée réduit au néant votre référecencement... Il faudra repartir à zéro. Raison de plus pour ne pas négliger le temps nécessaire au choix des bonnes solutions.
 
Parmi les astuces que l’on peut donner, on conseillera aux confrères de ne pas hésiter à aller consulter les vidéos Youtube ou Dailymotion en tapant les mots clés requis (création/blog/tutoriel  par exemple) : vous trouverez un nombre considérable de tutoriels (mode d’emploi…)et vous vous amuserez à constater que très souvent ce sont des enfants de 10/12 ans qui les réalisent ! Vous avez dit inversion des savoirs ?...
 
Comme les images valent mieux que des grands discours, voici pour terminer quelques vidéos de présentation avec une idée à garder présente à l'esprit : si vous ne vous sentez pas l'âme d'un Geek, rien n'interdit d'être curieux et de tenter de se lancer (ou de se relancer...) dans l'aventure. Nous sommes des gens de plumes, seul le support différe pour permettre au plus grand nombre de nous lire. Les avocats qui avaient fait l'effort de bloguer ne doivent pas se décourager! Les solutions présentées ici sont à la fois simples, ludiques...et croyez moi, addictives!


Tumblr :






Blogger : 





OveBlog :





 
A noter : il s’agit souvent de vidéos en anglais, mais largement accessibles sans être le roi du TOEIC. Fuyez les vidéos trop longues, généralement une durée de 3 à 5mn peut être considérée comme d’une durée raisonnable Au delà des 10mn, ça devient difficile de rester attentif.
 
Enfin posez-vous cette question maintenant que vous avez bogué depuis plusieurs années : souhaitez-vous vous contenter de cela ou êtes vous prêt pour créer un véritable site web qui comprendra en son sein un blog qui pourra contribuer au référencement de votre site ?
 
Si vous vous sentez prêt pour un site web alors l’aventure du Cms vous tend les bras.
 
Mais c’est une autre histoire...
 
 

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.