20 octobre 2017

Actualités juridiques

Nom de domaine du site d'avocat : pourquoi c'est très con...

22 oct 2014 à 07h46 par Christophe Landat


Dans son approche du web, l'avocat est soumis aux dispositions du réglement intérieur national de sa profession (le RIN) et notamment à son article 10-6. Si on le suit à lettre, le nom de domaine du site web de l'avocat ne peut donc comprendre que son nom et son prénom, la dénomination "avocat" et l'extension (par exemple en .fr ou en .com). Il prévoit aussi la déclaration du site auprès son Ordre... ainsi que  tous les liens hypertextes que l'avocat entend intégrer à son site et par extension à l'ensemble des réseaux sociaux qu'il utilise!!!... La profession a ainsi réussi à inventer à côté de la e-réputation, la "non-réputation". L'anonymat total, la non-existence digitale... A la veille (presque) de ma participation à l'atelier Internet et Déontologie dans le cadre de la convention nationale des avocats, j'ai souhaité ressortir de la cave quelques menus travaux réalisés sur la question, présentés à mon Ordre et repris notamment par la Conférence des Bâtonniers et tenter ainsi de remettre en lumière un méchant coup de gueule que j'avais poussé quand le terme de "bernique" avait été utilisé par notre ancien président pour qualifier les utilisateurs de noms de domaine générique. Le débat, plus que jamais, devra avoir lieu. Je l'attends avec impatience...

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.